10 must-try à Lyon

Le Coffee Shop Luminarium

photo4

Promenez-vous dans le quartier du Vieux Lyon. Ses ruelles étroites et pavées, ses ateliers d’artistes et de créateurs. Ses entrées de maisons fleuris et ses restaurants à foison. Vous tomberez sûrement sur Luminarium. Un café-boutique dont les lumières attirent l’oeil.

Offrez-vous un thé aux fleurs blanches ou un latte avec une belle part de fondant au caramel croquant chocolat dans ce salon de thé qui fait également office de boutique de créateurs. Quand on a quelque chose de beau à regarder, l’attente devient délicieuse. Tout ça à prix doux bien sûr.

Se promener dans le parc de la Tête d’Or

photo8

Au nord de la ville un dimanche matin, le parc de la Tête d’Or est the place to jog and to meet. Jamais vu autant de personne courir au mètres carrés. C’est l’un des rendez-vous incontournable des familles lyonnaises. Je pourrais le parier. Un espace vert de 120 hectares où respirer la nature et se balader en poussette sont les maîtres mots. Le poumon vert de la ville cache un magnifique lac et un zoo.

Manger une tarte à la praline à Pralus (ou une brioche à la praline ou une praline…bon un truc à la praline, faites un effort)

Quand je vois la queue devant la boulangerie du Merveilleux à Lille, je comprends tout de suite que le maître chocolatier Pralus a ce petit quelque chose en lui de tennessee … Le genre de truc qui vous ferait bien attendre dans le froid des heures un dimanche matin…(euh oui….mais non). Attendez de goûter cette spécialité de Lyon et on se recontacte !

Entrer dans l’univers de la « petite bulle »

photo3 photo2

Un libraire exclusivement dédié à la bande dessinée. La déco est kitschouille, le sol jonché de briques rouges et chaque édition rangée à la perfection. Non seulement vous trouverez votre bonheur mais vous le trouverez vite. L’atmosphère donne envie d’y entrer et de s’installer dans un coin un godet à la main. Demandez conseil au gérant ; vieille histoires ou dernières sorties, il s’y connait.

Street Art

lyon89 lyon342 lyon8 lyon23 lyon

Le Street Art habille totalement une ville et ses quartiers. Et c’est bien souvent en se perdant (alors pour ça, aucun problème) dans le dédale des rues qu’on y trouve trésors et émerveillement. Émerveillements devant ses artistes qui laissent au coin d’un mur, au coin d’une rue les traces de leur vie, de leur talent. (bon on y va ? Attends….5 minutes quoi…).

Se réchauffer dans La boîte à café

lyon88
Ce coffee shop, niché dans le Lyon des créateurs et tenu par de vrais baristas, fait la part belle au café. Latte, espresso, capuccino… Quoique vous puissiez choisir, ce sera un grand cru. La qualité du grain de café   assure fraîcheur et arôme.
Et puis la bonne nouvelle, c’est que vous pouvez acheter le café directement sur place pour en faire profiter les vôtres à la maison.

Ps : le brunch du dimanche matin on en parle? Latte, croissants, granola maison, pain frais….

Déjeuner au Fiston

fiston fiston77

Avec un nom pareil, on était sûre de trouver une cuisine locale et familiale à l’intérieur. Et ça n’a pas raté. La soupe à l’oignon, le camembert rôti, le saucisson chaud sauce beaujolais, la salade de chèvre chaud, la raclette. De vrais plats de montagne pour réchauffer les coeurs.

Visiter le Vieux Lyon

photo1
Au numéro 16 de la rue du Boeuf, dans le quartier du Vieux Lyon, se trouve l’une des plus belles demeures de la ville. Vous y trouverez le fameux portail frappée de l’inscription « Institut des Sciences Clavologiques » destiné, entre autres, à promouvoir l’humour.

Engouffrez vous dans cette ruelle qui mène à une petite cour intérieure. D’autres belles pierres s’y cachent. Je ne vous en dis pas plus.

Déjeuner à l’Épicerie

photo6 photo5

coucou8

Brouhaha de cantine. Discussion de comptoir. Ambiance bon enfant. Déco surprenante, volontairement chargée. Tout ça ne vous dit rien qui vaille? Et pourtant… L’endroit est bondé et la queue en dit long (merveilleux, lille, praline tout ça tout ça). On y va pour ses tartines chèvre-miel, sa soupe du jour, ses nappes rouge et blanche à carreaux, ses garçons qui vous conseille la tartine périgourdine, ses petits bibelots d’antan posés sur les étagères. Plaisirs des sens.

Ps : le bonheur de boire un sirop de violette quand on est expat’