… Provence

img_0431

Même si on y a jamais mis les pied, on a tous forcément une idée bien précise de la Provence. Ne serait-ce qu’en lisant un Marcel Pagnol.

Je voulais du grillon plein les oreilles, je voulais du champs de lavande, je voulais de la rue étroite et pavée, je voulais de l’accent chantant. Je voulais tout ça. Et j’ai eu bien plus….

Mon itinéraire pour 4 jours

coucou3

Jour 1, amour numéro 1 : NiceTourrettesCallian

Atterrissage à Nice. Location de la voiture. Oui, la Provence c’est un petit peu comme la Corse, même si on aime pas trop la totomobile, elle est malgré tout indispensable. Pour ce séjour, j’ai décidé de faire confiance à InterRent (le low-cost d’Europcar) et même si les avis sont partagés sur les forums, j’ai été très satisfaite. Ponctualité, professionnalisme et petits prix ! J’ai sauté de joie quand j’ai vu la petite FIAT 500. Je ne savais pas encore ce qui m’attendait sur la route…..Derrière son petit minois, elle a du mal à tenir la cadence des routes jalonnées du Var. Malgré tout, elle nous en a fait faire du chemin et nous sommes toujours arrivées à destination sans embûches. Pensez à moi, si un jour vous en louez une ! Fou rire garanti sur l’autoroute !

Sur le chemin qui mène à Callian, notre joli pied-à-terre, les paysages et villages en disent déjà long sur ce qui nous attend.

Première rencontre, le Lac de Saint-Cassien.

coucou

Deuxième rencontre, Tourrettes, la belle.

p1020705   p1020722p1020709 p1020713 p1020724

Arrivée à Callian, il est déjà tard mais l’envie d’en voir plus l’emporte sur la fatigue. Finalement, c’est un village romain au beau milieu du paysage de fayence qui nous accueille. De là, toutes les hautes-terres du Var sont accessibles.

p1020729 p1020731 p1020733 p1020736 p1020741

Jour 2 : MonsBargème – Castillane – Fayence

C’est les vacances mais l’environnement dans lequel j’ai dormi est tellement paisible que mon corps se remet vite du voyage. Nous partons au petit matin direction les plus beaux villages de France.

p1020843

Mons, situé à environ 800 mètres d’altitude (oui, oui on y va crescendo pour éviter de prendre le melon) est le village le plus élevé du Canton de Fayence. Panorama de foufou ! Avec des lunettes et un temps dégagé, on peut même y apercevoir la Corse 🙂

Les petites ruelles sont à tomber. Les gens sont souriants et l’air y est pur. J’étais tellement dans mes rêves que je me suis perdue (au moins, cellle-là, je ne risque pas de l’oublier).

p1020763 p1020772 p1020773 p1020776

On continue de prendre de la hauteur à Bargème, environ 1000 mètres d’altitude  (Fiat à fond les ballons). Située sur une colline rocheuse, ce petit village est réputé pour être l’un des plus beaux de France (ben oui, mais ils disent tout ça aussi !!!). Même si les restaurants nous font oublier l’époque médiévale de l’endroit, les ruines et les vieilles pierres qui s’y cachent ne nous le rappellent que trop bien.

p1020790 p1020797 p1020807

En parlant de restaurant, ça tombe bien ! Je voulais vanter les mérites de L’Amandier Rose. Perché sur les toits du village, c’est l’une des meilleures crêperies du monde (non j’exagère pas). Mis à part le fait que c’est LE seul restaurant du village, les crêpes à la farine de sarrasin sont gourmandes et recherchées. Le bonheur de manger bon et sain sur une terrasse ensoleillée au fin fond de la campagne provençale. Trouvez moi quelqu’un qui dirait non.

Pour la petite histoire, c’est un couple de parisiens qui a décidé de tout quitter pour s’installer dans un endroit idyllique au milieu de nulle part. “On fera une terrasse-crêperie l’été et un magasin brocante l’hiver”. Pouce en l’air pour les objets de récup, les glaces artisanales et l’audace de leurs choix. Je recommande à mort !

img_0473p1020811p1020821 img_0477p1020816

Toujours plus haut, on atteint Castellane. Un village de montagne bordé de lacs. Paisible hors saison mais qui a son lot d’activités sportives. Située aux portes des Gorges du Verdon, c’est le point de départ idéal pour des randonnées, des parcours aventures, du canoë-kayak, du rafting, du canyoning. « Une cité de caractère », voilà comment on l’appelle.

p1020823 p1020829p1020831

On prolonge la soirée en dînant à « Le Provençal » à Fayence , un village pittoresque à flanc de collines. Je ne sais pas si c’est parce que j’avais faim ou que la gastronomie française me manque mais tout y était délicieux. Vous êtes plutôt moules-frites ou entrecôte?

p1020754 p1020755

Jour 3 : Moustier Sainte Marie & Les Gorges du Verdon

Les Gorges du Verdon, ce serait pas une merveille du Monde ? Si une pétition est en cours, je veux bien la signer. Et d’ailleurs, pourquoi personne ne m’a prévenu qu’un si bel endroit existait? Et qu’il est en France en plus ! Désolée pour le silence qui règnera en maître dans ce paragraphe mais devant tout ça, je suis démunie. 

  p1030007 p1020845p1030025 p1030046 p1030054  p1030080p1030064

Jour 4 : TourtourSeillans

Avec Tourrettes, le village de Tourtour est le plus authentique. Vieilles pierres et panorama grandiose. Il y fait vraiment bon vivre.

Les villages de Fayence se ressemblent beaucoup mais celui-ci retiendra toujours ma mémoire grâce à cette grande table circulaire qui pointe à l’horizon chaque ville. Aix-en-Provence à droite, Toulon tout droit, Saint-Tropez à gauche. À vol d’oiseau, on dirait que tout est accessible.

p1030085p1030090

Seillans marque la fin de notre escapade provençale. Et c’est un heureux hasard de finir avec elle car elle contient un peu de chaque village déjà visité. Petites ruelles, passages voûtés, maisons à flanc de colline, places à fontaines, balcons fleuris… Elle a ce petit supplément d’âme.

Je laisse encore le soleil déposer sur ma nuque ses derniers rayons. Je sais qu’un autre jour commence pour lui dans un endroit fort-fort lointain. Si les journées pouvaient avoir 72 heures pendant les vacances, ce serait top-moumoute.

Nous passons notre dernière soirée, hors du temps, à Fayence autour d’un tournedos du très bien noté « Le temps des cerises « .

Petite note à moi-même : la prochaine fois, réserver à l’avance au restaurant « Le Huit » à Fayence. Endroit encensé par tout le monde mais souvent blindé car victime de son succès.

p1030118  p1030124 p1030116

4 jours, ce n’est pas assez. 4 jours, c’est déjà pas mal. 4 jours, le temps d’y goûter. 4 jours, pour ne pas s’y habituer. 4 jours, pour se promettre d’y retourner…