Je suis rousse et alors?

 p1020324

Je suis rousse …

J’ai toujours eu des rentrées scolaires un petit peu angoissantes. Un bel appareil dentaire, des sourcils en accent circonflexe, un nom facile à écorcher, des kilos en trop.. et….et…..des cheveux roux. Grosse erreur de croire que je pouvais faire une rentrée sereine.

Petite, on m’appelait la rouquine. Mes cheveux d’or attirait souvent les regards. On me disait “tu as de la chance d’avoir cette couleur. Elle est rare”. Je ne me trouvais pas très belle mais je savais que mes cheveux faisaient la différence. J’en étais vraiment fière.

photo1cc

Et puis, je suis entrée au collège. La désillusion ! Encore aujourd’hui, je ne comprends pas pourquoi cette couleur de cheveux alimente tant les préjugés. Roux qui puent ? Sorcière ? Prostituée ? Suceuse de sang? Voilà le genre de légendes urbaines que j’ai pu entendre. Sans compter les remarques pas drôles du style « Ça sent le roussi » ou « Poil de carotte ».

Aujourd’hui, j’ai quitté l’école. Et après de nombreuses remises en question, j’ai finalement réussi à garder ma couleur d’origine. Best decision ever !

photo3

Rouquines…cet article vous fera du bien. Brunettes, cet article casse tous les préjugés et vous invite à mieux connaître les “fifi brindacier” de votre entourage. Blondinettes, lâchez l’affaire, article trop compliqué pour vous (facile celle-là).

mais je vais bien…

Un jour, je suis allée me faire les pointes chez le coiffeur. Une femme d’une trentaine d’année est rentrée dans la boutique et a dit “je voudrais me faire colorer les cheveux en roux”. Ma bouche s’est transformée en un O majeur. Kua ? Mais qui voudrait avoir cette couleur si difficile à porter? Qui voudrait de son plein gré avoir à supporter les moqueries des autres?

C’est l’anecdote que je raconte presque toujours à qui veut l’entendre. Ça a été une révélation et je me suis promise de garder la couleur naturelle de mes cheveux le plus longtemps possible. Si vous n’êtes toujours pas convaincues, voici 6 bonnes raisons de cultiver votre beauté rousse.

  • Les rousses sont rares

Statistiquement parlant. Seulement 2% de la population mondiale a la chance d’avoir des cheveux roux, auburn ou blonds vénitiens. Le tout principalement concentré en Écosse, en Irlande et en France. High five, bro

rousse4

  • Les plus belle femmes sont rousses

Ça ne s’invente pas ! Les rousses ont été sur le tapis de tous les défilés printemps – été de la fashion week 2016. C’est dire !

rousse

  • Les rousses sont des personnes très spéciales

Qui se distinguent des autres mortels par une peau très pâle (car faible en mélanine) et une sensibilité plus grande aux rayons ultra-violets, à la chaleur et au froid. La coloration rousse provient d’une synthèse de la mélanine qui contient 10% de soufre. D’où l’odeur légèrement différente que peut avoir une rousse lorsqu’elle transpire.

L’avantage dans tout ça, c’est qu’elles produisent plus de vitamine D lorsqu’il y a peu de lumière.

the-red-hair-gene-marina-rosso

  • Les moins poilus

Les roux ont moins de cheveux que les autres. Les bruns en possèdent 140.000, les blonds 110.000 et les roux seulement 90.000. On évite les crêpages de chignons, du coup !

coucou22

  • De belles mamies

Les rouquines conservent leur pigmentation plus longtemps. Elles passent d’abord par un blond rosé puis blanc argenté. Blond rosé? Rolalala, j’ai hâte d’être grand-mère !

judie

  • Un magazine à notre effigie

Si vous vous sentez malgré tout incomprises, peut-être que le magazine MC1R : the magazine for redheads, saura vous mettre du baume au coeur. Vous y trouverez des articles sur l’art contemporain, des interviews de designers ou de musiciens, des histoires de la vie de tous les jours, des évènements en cours etc…Le tout concentré autour des roux ! Redhead Attitude, bonjour !

redheads

N’ayez pas peur de détacher vos cheveux et de les exhiber. Cultiver votre différence. Au final, ce sera votre plus grande force.