Rencontre

photopresentation

Rencontre dans les rues de Barcelone. En plein centre-ville, dans le quartier de l’Eixample. Je déambule dans la capitale catalane sous un soleil de plomb. J’ai besoin de faire une pause. J’aperçois un fleuriste sur le trottoir d’en face. Non, c’est un magasin. Ah ben non, c’est un restaurant. Encore perdu. Finalement, je m’approche …. Une devanture soignée, végétale, à la fois rustique et tendance, de magnifiques fleurs dans des pots géants qui bordent l’entrée. Un nom : Jaime Beriestain. Qu’est-ce donc ? Je rentre, perplexe mais déjà sous le charme.

photo20photo19

Jaime Beriestain. Designer d’intérieur. Un homme avec des idées, beaucoup d’idées. Du talent à n’en plus savoir quoi faire. Un peu comme tous ses objets (les siens qui deviennent les nôtres) éparpillés dans les 500 mètres carrés de son magasin barcelonais, au 167 de la Carrer de Pau Claris. Un vrai bordel oui, mais un bordel organisé.

Je scrute, touche, sens. Sur mon chemin, je croise vaisselle chinoise, vase en terre cuite, panier en osier, sauce piquante, bougie, pot en céramique, coussins ethniques, montre hipster, tête de cerf, bureau vintage … et me rend compte qu’il y a un temps pour chaque chose et que chaque chose est finalement à sa place. En reconstituant des scènes simples de la vie (lire dans le salon, cuisiner en famille…) Monsieur B. nous invite à l’évasion, à la détente et la découverte. L’ambiance y est rustique mais cosmopolite, champêtre mais urbaine. Complètement dans l’air du temps.

photo10  photo4 photo5

Je continue mon pèlerinage et tombe sur un bar lounge complètement désert au fond du magasin. Coussins moelleux, herbes sauvages, fauteuils anciens, cadre enchanteur. Mais pas âme qui vive. Même le barman a disparu. Comme si cette scène avait été créée juste pour qu’on la contemple. Et c’est ce que je fais. Pas longtemps. Un bruit de fond me tire de ma rêverie. Je dépasse le fleuriste (oui, il y a un fleuriste … entrée du fleuriste dans la scène), pousse la seconde porte du magasin et me retrouve au beau milieu d’un restaurant. « Para beber ? » me dit-on. Oui, oui je vais boire un coup. Pour me remettre de toutes mes émotions.

photo3 photo1 photo2

Mes coups de cœur :

  • Le Concept Store : l’idée de mélanger magasin et restaurant, c’est lumineux mais quand c’est aussi bien fait, on applaudit (allez…on applaudit).
  • La variété de vins, les tapas raffinées et le choix des desserts. Jaime est un amoureux de la gastronomie et mon estomac lui dit merci.
  • La collection de meubles en bambou ! La dernière lubie du designer. J’adoooooooore !
  • L’état brut de certains produits qu’on n’a pas voulu toucher … on laisse le charme naturel opérer.
  • Jaime nous impose son way of life ….. tellement écclectique qu’on adhère tout de suite.

 

photo18 photo17 photo16 photo15 photo11 photo12 photo13 photo14 photo9 photo7

Partir de cet endroit sans en emporter quelques vestiges aurait été un affront. Aussi, me suis-je sacrifiée…

 

photo26  photo25 photo22photo23

 

 

  • Mélanie

    Ça a l’air top! Et au niveau des prix?

    • Tout ce que je peux te dire c’est que quand on aime, on ne compte pas ! hihihihihiiiiii